L’année 2022 tire à sa fin. Même si son début a été difficile à vivre pour les Marocains en raison de plusieurs facteurs, notamment la pandémie qui était toujours présente parmi nous, ou encore la sécheresse qui a frappé de plein fouet pour la 2e année consécutive, 2022 a apporté son lot de réforme et de joie aussi, pour terminer en beauté avec le parcours historique des Lions au Mondial Qatar 2022.

Janvier 2022

– En janvier 2022, la pandémie était toujours aussi présente au Maroc qu’avant, avec la propagation du variant BA.2 et la fermeture des frontières par le Maroc. Une state of affairs qui a continué à perturber plusieurs secteurs clés au Royaume, notamment le tourisme qui a gravement été touché, poussant plusieurs constructions hôtelières à mettre la clef sous le paillasson, malgré le soutien accordé par l’État.

– Le gouvernement d’Aziz Akhannouch, en fonction depuis déjà 4 mois, a signé un accord avec les cinq syndicats de l’enseignement les plus représentatifs du secteur, lors d’un dernier spherical de négociation. L’accord en query porte sur plusieurs mesures se rapportant, notamment, à la révision du statut actuel des fonctionnaires du ministère de l’Éducation nationale et à la création d’un statut motivant et unifié qui englobe l’ensemble des catégories du système éducatif, au règlement de plusieurs dossiers revendicatifs prioritaires, à savoir ceux des cadres de l’administration éducative, des conseillers en orientation et planification pédagogique, des enseignants du primaire et du collégial chargés hors de leur cycle, des cadres d’enseignement titulaires de diplômes supérieurs ou de doctorat.

-Durant ce mois de février, les médecins du secteur libéral sont allés vers une escalade sans précédent durant ce mois de janvier 2022, en raison du chantier de la généralisation de la safety sociale, auquel ils refusent d’adhérer en raison des tendencies du décret n°2.21.290, qui selon eux « ne répond pas à leurs attentes et manque d’équité » par rapport aux autres professionnels indépendants. Après des semaines de protestation et de négociation avec le gouvernement, les médecins libéraux ont finalement pu arracher une révision des tarifs de référence à l’AMO.

Février 2022

– Ce mois de février a été marqué par le déclenchement du conflit armé entre la Russie et l’Ukraine, et le début d’un lengthy calvaire mondial et auquel le Maroc n’a pas échappé. D’abord, il y a eu le blocage des étudiants et ressortissants marocains en Ukraine, que le Royaume a pu rapatrier dans les meilleurs délais through les pays limitrophes à l’Ukraine, sur hautes directions royales, avant que la state of affairs ne dégénère.

Depuis, le Maroc a connu une obscure de hausse de prix à tous les niveaux, en particulier le prix des hydrocarbures, en raison de la perturbation de la chaîne d’approvisionnement et l’élargissement des sanctions de l’UE contre la Russie.

– Les médecins du secteur public se sont vu approuver, après des années de protestations, l’indice 509 (équivaux à un doctorat) avec toutes ses indemnités, dont l’utility sera efficient dès janvier 2023. Un accord a été signé entre les ministères de la Santé et des Funds et les syndicats représentatifs du secteur de la santé au Maroc.

– Par ailleurs, et dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle stratégie nationale, le ministère de l’Enseignement Supérieur a prévu la révision de la période de formation en médecine, jugeant adéquat de la réduire à 6 ans au lieu de 7. Une réforme qui vise à répondre au défi de la généralisation de la couverture sociale, mais aussi à la pénurie des médecins qui frappe le Maroc.

Mars 2022

– Toujours dans le secteur de la santé, les infirmiers et techniciens de santé avaient observé une escalade en raison de l’accord signé entre le gouvernement d’Aziz Akhannouch et les centrales syndicales censées les représenter, qu’ils refusent en bloc. Ils ont même qualifié cet accord de «trahison historique». 

-À peine rentrés d’Ukraine après des semaines de traumatisme suite à la guerre déclenchée par la Russie, les étudiants marocains de ce pays en guerre ont reçu un soutien sans faille du Maroc en entier, voir du monde entier, à l’exception des étudiants des facultés marocaines, qui eux, ont refusé leur intégration aux établissements nationaux en raison du manque de place et d’infrastructure. Un refus qui a duré longtemps poussant les étudiants d’Ukraine à s’inscrire soit au privé, soit revenir en Ukraine malgré la guerre ou se diriger vers d’autres pays, devant le silence poignant du ministère de tutelle qui est passé à côté de cette crise.

– Le 23 mars, l’exécutif a annoncé le lancement officiel du processus de soutien exceptionnel des professionnels du secteur du transport routier qui a concerné environ 180.000 véhicules.

© Mounir Mehimdate

Avril 2022

– À l’event de l’ouverture, le 8 avril, de la session du printemps du Parlement marocain, la députée PSU (Parti socialiste unifié), Nabila Mounib, a été « encore une fois » interdite d’accès à l’hémicycle… pour absence de move vaccinal.

– Deux ans après le début de la pandémie, le gouvernement avait décidé début avril la levée de la plupart des mesures restrictives suite à l’amélioration de la state of affairs épidémiologique dans le pays. Les Marocains ont pu vivre le ramadan comme à l’accoutumée, sans couvre-feu ni fermeture. Une nouvelle qui avait réjoui les citoyens, mais également les patrons des cafés, heureux de recevoir leurs purchasers habituels d’après le ftour.

– Après deux ans de fermeture ayant paralysé toute une région, le Maroc et l’Espagne ont annoncé la réouverture des frontières terrestres des deux enclaves de Sebta et Melilla.

– Le Maroc et l’Espagne ont annoncé, en marge de la visite début avril au Maroc, du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, «le rétablissement immédiat et graduel des liaisons maritimes de passagers entre les deux pays jusqu’à l’ouverture de l’ensemble des fréquences ». Dans ce même sillage, l’opération Paso del Estrecho/Marhaba a pu avoir lieu.

Mai 2022

– Au vu d’une sécheresse très sévère dans le Royaume, le ministre de l’Équipement et de l’Eau, Nizar Baraka a concédé que la crise de l’eau que connaît le Maroc aura certainement un influence à l’avenir. Il avait dans ce sens annoncé, en mai, les mesures entreprises par le gouvernement pour limiter les dégâts, notamment la building davantage de barrages (127 barrages d’ici 2024), en plus de la building de quelque 20 usines de dessalement d’eau de mer d’ici 2030.

– Le gouvernement marocain avait annoncé l’annulation du check PCR pour accéder au Maroc, sans livrer aucune autre explication. Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, a assuré qu’il n’y a « aucun problème concernant le check PCR, qui était l’un des mécanismes obligatoires pour accéder au territoire nationwide » et qu’aujourd’hui, « le protocole sanitaire, que ce soit par voie maritime ou aérienne, a été unifié ». Ainsi, les personnes souhaitant accéder au Maroc sont conditionnées par la présentation soit d’un move vaccinal valide OU d’un check PCR négatif de moins de 48 heures.

sous la thématique « Intégration des principes de l'économie circulaire aux traitements des déchets ménagers et des eaux usées»

Juin 2022

– Le Maroc a enregistré le 2 juin son premier cas confirmé positif à la variole du singe, Monkeypox. Selon le ministère de la Santé qui en avait fait l’annonce, il s’agissait d’un cas en provenance d’un des pays européens qui était suivi dans le cadre du protocole établi depuis le lancement de l’alerte sanitaire mondiale.

– La guerre en Ukraine, les sanctions contre la Russie, en plus des fluctuations du marché worldwide, ont mis à mal l’approvisionnement en céréales de plusieurs pays. Afin d’éviter les différents facteurs susceptibles d’affecter ses provisions en céréales, le Maroc a décidé début juin d’élargir son cercle d’approvisionnement pour inclure vingt-cinq (25) pays notamment d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud et à de l’Asie.

À l’approche de la rentrée scolaire 2022, une polémique avait éclaté concernant l’intention des éditeurs d’augmenter les prix des manuels scolaires, pour des raisons qu’ils jugent légitimes au regard de la montée en puissance de plusieurs matières premières. De son côté, le gouvernement avait annoncé l’examen de la demande des éditeurs nationaux, tout en tenant compte de l’augmentation des prix du papier dans le marché mondial.

Juillet 2022

– Face à la state of affairs de stress hydrique que traversait le Maroc et faisant suite aux décisions gouvernementales en la matière, le ministère de l’Équipement et de l’Eau avait lancé une campagne de sensibilisation de l’ensemble des citoyens pour lutter contre le gaspillage de l’eau intitulée « Cease au gaspillage de l’eau ».

– À l’event du 23e anniversaire de son accession au Trône, le Roi Mohammed VI a adressé samedi 30 juillet un discours à la nation, tourné essentiellement vers la femme, le chantier de la généralisation de la couverture sociale ainsi que les relations avec le voisin algérien. Le Souverain a évoqué dans ce sens les larges franges de la inhabitants, notamment pauvre ou en state of affairs de précarité, qui ont été fortement touchées socialement et économiquement.

Août 2022

– La ville ocre a abrité, en août 2022, une rencontre regroupant les professionnels du secteur du tourisme, hôteliers, brokers de voyage, restaurateurs et transporteurs touristiques, pour débattre des défis du secteur et du programme Awrach, lancé en janvier 2022 par le gouvernement. Organisée par la délégation régionale du Tourisme à Marrakech, cette rencontre a été consacrée à la présentation du programme « Awrach » , notamment le « volet relatif à l’appui et à l’inclusion sturdy qui permet à l’entreprise ou l’employeur de bénéficier d’une subvention de l’ordre de 1500 dirhams par mois, pendant une durée de 18 mois pour chaque employé recruté pour une durée d’au moins 24 mois avec un revenu au moins égal au SMIG« .
– Mis à mal par une polémique de « triche » lors du concours d’accès en médecine, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui, avait minimisé les cas de triche recensés aux concours d’accès aux facultés de médecine au Maroc, notant qu’ils ne dépassaient pas les dix cas.

Septembre 2022

– Le lundi 5 septembre, les écoliers marocains avaient rejoint les bancs de leurs établissements dans une ambiance plutôt bon enfant. Un retour comme à l’habitude, mais marqué cette année par une pénurie de certains manuels scolaires dans le cycle primaire à en croire plusieurs professionnels du secteur.

– Face au besoin pressing que connaît la métropole en matière d’espaces verts et de verdure, un groupe de militants écologistes avaient déposé une pétition au bureau de la présidente du Conseil de Casablanca, Nabila Rmili, appelant à mettre fin à la plantation de palmiers dans les rues, à la place des arbres qui fournissent de l’ombre et de la fraîcheur.

Octobre 2022

– Les avocats ont manifesté vendredi 21 octobre devant le ministère de la Justice à Rabat, pour protester contre le projet de loi régissant la career. Les protestataires dénonçaient une approche unilatéraliste du ministère de tutelle qui a élaboré le texte, sans aucune concertation avec les professionnels.

– Ayant mal réagi selon certains, le rappeur El Grande Toto a présenté ses excuses au sujet des propos qu’il a tenus lors de son live performance le 23 septembre à l’OLM Souissi à Rabat, dans le cadre des Grands concert events de la Capitale, organisés par le ministère de la Tradition. Lors d’une conférence de presse tenue à Rabat en compagnie de sa défense, en l’prevalence Me Abdelfattah Zahrach, Taha Fahssi, alias El Grande Toto, a déclaré :« Cette polémique qui s’est déclenchée n’était pas calculée, on n’en voulait pas, et on ne sait pas remark elle a été provoquée. Je m’excuse si certains se sont sentis dérangés par mes propos. Peut-être qu’ils n’ont pas compris ce que je voulais dire, peut-être je me suis mal fait comprendre. Tout ça a commencé à Rabat, je présente donc mes excuses aux autorités, au public présent au live performance, les gens âgés, les femmes, les organisateurs et à tout le monde ».

Le bras de fer tutelle/avocats voit le bout du tunnel

Novembre 2022

– C’est une nouvelle aventure dans laquelle s’est lancé le Maroc. Celle de produire des traitements et médicaments à base de hashish. Pour ce faire, et après la mise en place du cadre légal, la formation des cadres est l’une des étapes non négligeables pour le lancement de ce processus qui haussera le Maroc au rang des pays qui produisent des traitements médicaux à base de hashish.

-Sur la place Jemaâ El Fna, l’humoriste et comédien marocain, Gad El Maleh, a surpris le public Marrakchi par sa présence chaleureuse, juste avant la projection de son movie « Les Minions 2 : Il était une fois Gru » lors de la 19e édition du FIFM, où il prête sa voix au personnage principal, Gru. Un movie d’animation, dont la model française a battu des data d’entrée aux États-Unis.

Décembre 2022

-Dans une étude intitulée « Combien de Marocains victimes de vol et de discrimination ? », il est souligné que 13% des Marocains ont déjà subi une discrimination, contre 84% qui n’en ont jamais subi et 3% qui ne se prononcent pas.

– La Fee centrale du recensement relatif au service militaire a tenu une réunion consacrée à arrêter les listes des personnes appelées à remplir le formulaire du recensement pour accomplir le service militaire au titre de l’année 2023. Ainsi, l’opération de recensement relatif au service militaire débutera la semaine prochaine, le mercredi 28 décembre 2022 et prendra fin le 25 février 2023, au revenue des jeunes âgés entre 19 et 25 ans à la date du 1er juin 2023, a fait savoir le ministère de l’Intérieur, et ce, conformément aux hautes directions du Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des Forces armées royales (FAR), concernant l’adoption des mesures nécessaires pour l’intégration de la prochaine promotion au service militaire le 1er juin 2023.

– L’année s’est terminée en beauté, dans la joie et la fierté pour les Marocains, qui ont vécu ce mois de décembre au rythme des exploits du onze nationwide lors du Mondial Qatar 2022. Ayant réussi à terminer premiers du « Groupe de la mort » de cette grand-messe du soccer mondial, les Lions de l’Atlas ont poursuivi leur épopée, surclassant des grandes nations du soccer, pour terminer leur aventure dans le carré d’As, et finir 4èmes de la Coupe du monde.

A leur retour au pays, les Lions de l’Atlas ont eu droit à un accueil populaire triomphal, à la hauteur de leur exploit, et couronné par une réception royale au cours de laquelle le Roi Mohammed VI les a reçus, en compagnie de leurs mamans et les a décorés de wissams royaux, en reconnaissance de leur parcours exemplaire qui a hissé très haut le drapeau nationwide, et honoré le Maroc, l’Afrique et le Monde arabe, en les introduisant dans la cour des grands.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

}